S'il y a un problème...

Je n'ai plus envie d'aller au Centre de Formation

Tout d’abord souvenez-vous qu’il n’est pas possible de continuer une formation en alternance sans aller au centre de formation.

 

Donc c’est une décision à laquelle il faut bien réfléchir.

 

Quelle en est la raison ?

    • Le métier ne me plaît plus

 

    Il faut donc bien vérifier si c’est le métier en lui même qui ne vous plaît plus ou bien le fait de l’exercer dans l’entreprise dans laquelle vous êtes. Si c’est l’entreprise qui ne vous convient plus, il est possible, à l’amiable, de rompre le premier contrat pour trouver une nouvelle entreprise qui vous sera plus adaptée.
    Il est vrai que c’est différent de préparer un Bac Pro Serveur en Restaurant dans un petit restaurant traditionnel que de le préparer dans un restaurant gastronomique ayant 2 macarons Michelin…
    L’un n’est pas mieux que l’autre, c’est simplement différent et il faut trouver celui qui vous convient.
    Si c’est vraiment le métier qui ne vous plaît plus, il vous faut donc stopper le contrat, mais attention, une fois le contrat stoppé, vous ne faîtes plus partie des effectifs du Centre !
    C’est donc très risqué d’arrêter en cours d’année sans s’être préparé à une autre solution.
    Dans la mesure du possible faîtes durer votre contrat jusqu’à la fin de l’année académique parce que cela vous permet de reprendre une nouvelle formation dans la foulée et votre employeur peut préparer l’embauche d’une nouvelle personne en alternance plus facilement.

 

    • L’ambiance au CFA ne me convient pas 

 

    Y a-t-il un souci lors des cours ? Pendant les pauses ? Des problèmes relationnels avec d’autres jeunes ?
    Il faut absolument en parler à vos profs, aux personnes responsables du centre, ils peuvent vous recevoir discrètement pour gérer ce genre de soucis. Il y a toujours une solution qui vous permettra de ne pas stopper votre formation en cours de route.
    Dans le pire des cas si vous souhaitez continuer à apprendre votre métier, mais plus dans ce centre, il est possible (en apprentissage) de demander, par courrier et en expliquant les raisons, à changer de Centre de Formation, mais attention, il se peut que ce soit dans un autre département…

 

    • Le niveau des cours est trop élevé et vous n’arrivez pas à suivre

 

    Ne jamais baisser les bras, il faut plutôt en parler à vos profs (en toute discrétion) et voir quelles sont les différentes possibilités.
    Certains centres de formations proposent des cours de remise à niveau qui vous permettent de mieux suivre par la suite. Les profs peuvent vous donner des cours du soir pour améliorer votre niveau.
    Il y a plein de solutions pour vous aider, mais il faut que ce soit vous qui soyez demandeur et que vous ayez envie de réussir.
    Si le niveau demandé est vraiment trop haut pour vous, il est possible de demander à changer de diplôme (passer de Bac à CAP par exemple). Il faut donc rompre le premier contrat et en signer un nouveau avec votre employeur. Selon la date à laquelle vous demandez ce changement, il se peut que vous soyez obligé de demander une dérogation à l’Inspecteur d’Académie.

 

  • C’est lié à une raison tout à fait personnelle 

Dans ce cas, le seul conseil que l’on peut vous donner est d’en parler aux personnes dont c’est le métier (psychologue, accompagnateur sociaux, etc, ) afin de trouver la meilleure solution pour vous.

Si je me fais « virer » du Centre de Formation, qu’est ce que je risque ?

Oups ! Si vous vous êtes fait « virer » de votre centre de formation, c’est très certainement que vous n’avez pas respecté les bonnes règles.

Le souci, c’est que votre employeur peut tout à fait demander une rupture du contrat, soit à l’amiable, soit en saisissant le Tribunal des Prud’hommes.

Il est évident que si vous en êtes arrivé à ce point, il faut vraiment se poser des questions sur la poursuite d’une formation en alternance…

Je n'aime plus le métier pour lequel je me forme

Autant il est possible de continuer une formation qui ne vous plaît pas trop en lycée, car les périodes de stages sont relativement courtes, autant en alternance ce n’est absolument pas possible car vous êtes beaucoup plus souvent dans l’entreprise…

Vous avez le droit de ne plus aimer un métier, seulement cela ne doit pas se décider sur un coup de tête.

Alors si toutefois il vous arrive de ne plus être en phase avec le métier pour lequel vous vous formez, posez–vous ces questions :

  • Est-ce le métier en lui-même ou bien le fait de le pratiquer dans cette entreprise ?
  • Est-ce que ce ne serait pas plutôt en raison d’un problème de relation avec vos collègues ?
  • Est-ce que ce ne serait pas simplement une mauvaise passe, un moment de fatigue ?

Parlez-en à vos profs, aux personnes du centre de formation qui s’occupe de ce sujet. Parlez-en à votre employeur si c’est possible.

En tout cas ne laissez pas « pourrir » la situation car plus vous attendrez, plus ce sera difficile à gérer.

Si vous devez mettre fin à votre contrat, il est préférable de le faire en fin d’année académique, car si vous souhaitez changer de métier et resigner un autre contrat d’apprentissage, ce sera beaucoup plus simple pour tous le monde.

Mon employeur me garde alors qu’il y a des cours au CFA

C’est en principe interdit, mais parfois en cas de force majeure (gros soucis en entreprise) il y a une tolérance.

Ca doit rester tout à fait exceptionnel et si cela devient régulier il est capital d’en parler avec les responsables du centre de formation puis à la Direction du Travail car dans ce cas votre employeur ne respecte pas le contrat de formation en alternance qu’il a signé avec vous.

Je ne m’entends plus avec mes collègues de travail

La signature d’un contrat de formation en alternance implique certes d’apprendre un métier, mais également d’apprendre la vie sociale dans l’entreprise. Il n’est pas toujours évident de gérer la relation avec ses nouveaux collègues.

Essayez tout d’abord de comprendre pour quelle raison il y a un problème :

  • Est-ce avec une personne en particulier qu’il y a un problème ?
  • Est-ce mon comportement qui amène à réagir ainsi ?
  • Est-ce qu’une raison extérieure en est la cause ?

Trouver le meilleur moment (un soir ou un midi) pour en parler avec un collègue proche ou bien avec votre Maître d’Apprentissage/Tuteur.

Expliquez lui les faits et essayer de trouver ensemble une solution. En discutant, en disant les choses, généralement ça s’arrange.

Ne laissez jamais la situation « pourrir », vous êtes entouré de personnes qui sont prêtes à vous aider, faut-il encore leur en parler…

Je veux partir mais mon employeur ne veut pas rompre le contrat

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, la seule possibilité (en dehors de la période d’essai) de rompre un contrat est soit :

  • De faire une rupture à l’amiable avec l’employeur
  • De passer par le Tribunal des Prud’hommes

 

Si vous souhaitez quitter votre employeur en dehors de la période d’essai et que ce dernier ne le veut pas, il ne vous reste que le choix de passer par les Prud’hommes. Mais attention, dans ce cas, il faut que vous ayez des choses très concrètes à reprocher à cet employeur :

  • Non paiement des salaires
  • Harcèlement
  • Manque évident de qualité dans la formation
  • etc.

 

Si dans votre cas, vous n’avez pas de réel problème avec l’employeur, et qu’il s’agit « simplement » d’en changer, votre employeur est tout à fait dans son droit de refuser et vous devez continuer à vous rendre dans cette entreprise sinon c’est vous qui ne respecteriez plus le contrat.

 

Vous pouvez vous dire qu’il vous suffit de ne plus aller dans l’entreprise et par conséquent le contrat est rompu automatiquement, et bien non, le contrat continuera jusqu’à sa fin, et vous serez toujours rattaché à cet employeur.

 

Cela veut dire que si vous partez de chez le premier employeur sans avoir rompu dans les règles le contrat, vous ne pourrez pas signer un nouveau contrat avec un autre employeur car il n’est pas possible d’avoir deux contrats à temps plein en même temps. 

Nous vous proposons de faire intervenir un médiateur (centre de formation, chambre consulaire, mission locale, etc.) afin d’essayer d’arranger la situation et de trouver la meilleure solution.

Les solutions possibles seront dans ce cas:

  • L’employeur refuse catégoriquement et vous devez continuer à vous rendre dans l’entreprise
  • L’employeur accepte de rompre le contrat rapidement et la rupture peut intervenir à la fin du mois en cours
  • L’employeur accepte de rompre le contrat en fin d’année académique (fin de la première année par exemple)

Mon employeur me refuse mes vacances, comment faire ?

S’il vous refuse une période précise de congés car l’organisation de l’entreprise ne le permet pas, il est dans son droit de chef d’entreprise et vous devrez vous y plier.

Par contre si votre employeur ne veut pas que vous posiez un seul jour de congés, il y a un gros souci. Rappelez-lui le droit du travail qui vous accorde 5 semaines de congés par année de travail.

S’il persiste, prévenez le centre de formation afin qu’il agisse envers l’employeur et si toutefois votre employeur ne change pas d’avis, la Direction du Travail et en dernier recours le tribunal des Prud’hommes peuvent vous être utiles.

 

Attention les jours de congés ne peuvent être sur des semaines de cours !

Lors des périodes en entreprise, je n’apprends pas mon métier.

Par exemple : Je suis en Bac Pro Serveur Restaurant et je passe mes journées à balayer, est-ce normal ?

Même si le fait de balayer la salle de restaurant fait partie intégrante du métier de serveur (comme le nettoyage des toilettes…) il n’est pas normal de le faire toute au long de la journée. Une des obligations de l’entreprise est de former le jeune au métier noté sur le contrat.

Dans ce cas, parlez en à votre employeur si c’est possible, et tenez au courant votre centre de formation.

Dans les cas extrêmes, si l’employeur ne veut rien entendre, la Direction du Travail peut intervenir auprès de l’entreprise

×