Les entreprises qui forment en alternance

Quelles sont les entreprises qui forment ?

Toutes les entreprises du privé et dans certains cas particuliers, celles du public, peuvent embaucher un jeune en contrat d’alternance.

 

Contrat d' Apprentissage : Toute entreprise du secteur privé peut embaucher un apprenti si l’employeur déclare, prendre les mesures nécessaires à l’organisation de l’apprentissage. À ce titre, l’employeur doit notamment garantir que l’équipement de l’entreprise, les techniques utilisées, les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité, les compétences professionnelles et pédagogiques du maître d’apprentissage sont de nature à permettre une formation satisfaisante.

Les entreprises du secteur public non-industriel et non-commercial peuvent également embaucher des apprentis. Des dispositions spécifiques s’appliquent pour ces entreprises (absence d’indemnité compensatrice forfaitaire…)

 

Contrat de Professionnalisation : Peuvent conclure des contrats de professionnalisation tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue, à l’exception de l’État, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif. Les établissements publics industriels et commerciaux et les entreprises d’armement maritime peuvent conclure des contrats de professionnalisation.

Pourquoi forment-elles ?

Les chefs d’entreprises forment des jeunes en alternance car c’est une des solutions les plus adaptées pour former leurs futurs collaborateurs, et ce à tous les niveaux, du poste d’ouvrier à celui d’ingénieur en passant par les commerciaux.

 

Il faut absolument « tordre le cou » à l’idée reçue qui dit que l’alternance fait gagner de l’argent aux entreprises car elles peuvent embaucher des salariés à pas cher !

 

Discutez-en 5 minutes avec un chef d’entreprise et vous vous rendrez compte que étant donné les contraintes légales, de sécurité, de mise aux normes des matériels, des éventuelles casses matériels, du temps à consacrer pour l’accompagner et des éventuels problèmes en Centre de Formation, il est absurde de considérer qu’on gagne de l’argent sur le dos d’un jeune…

L’entreprise y gagne à long terme car ce principe de formation alternée permet réellement aux jeunes d’entrer de façon progressive et durable dans le monde du travail, et donc c’est une très bonne solution pour un employeur de former et garder ses salariés.

Rappelons quand même qu’une entreprise sans salarié compétent fonctionne mal.

Jusqu'à quel niveau les entreprises peuvent former en alternance ?

Jusqu’aux niveaux les plus élevés si elle en a les capacités. Il faut par contre que soit nommé un Maître d’apprentissage ou un tuteur qui doit prouver ses compétences (Diplôme ou expérience)

Ont-elles des aides financières ?

Oui, les entreprises ont des aides financières pour former des jeunes en alternance.

Contrat d'Apprentissage : Conseil Régional : (les montants sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’une Région à l’autre)

  • Aides à l’embauche d’apprenti : Jusqu’à 1500 € par contrat
  • Indemnités de soutien à l’effort de formation : Jusqu’à 3600 € pour un contrat de 3 ans
  • Aides de l’état :
  • Crédit d’impôts : jusqu’à 2200 € par an
  • Dispositif zéro Charges : Exonération d’une grande partie des charges patronales
  • Apprenti supplémentaire : jusqu’à 1800 €
  • Aides de l’AGEFIPH (pour les travailleurs handicapés) : Jusqu'à 3400 € par an

Contrat de Professionnalisation :

  • Aides de l’état : Aide à l’embauche d’un jeune en contrat de Pro : Jusqu'à 2000 €
  • AFE : jusqu’à 2000 €
  • Loi Fillon : Exonération d’une partie des charges patronales
  • Aides de l’AGEFIPH (pour les travailleurs handicapés) : Jusqu'à 3400 € par an

Attention, les montants, ci-dessus représentent les montants maximums. Il s’agit juste de vous donner un ordre d’idée car il est quasiment impossible de cumuler toutes ces aides.

La grande majorité des entreprises touchent entre 1500 et 5000 € pour un contrat de 2 ans.

Ce qui est certain, c’est que les primes ne justifient pas à elles seules le fait d'embaucher un jeune en alternance.

Dans quelle entreprise puis-je travailler, est-ce forcément dans l'artisanat ?

Même si une majorité d’artisans a été formée en apprentissage, il vous est possible de faire une formation dans tout type d’entreprise.

Cela dépend du métier et de la formation que vous avez choisie.

En alternance, vous pouvez vous former à un CAP de Boulanger chez un petit artisan en campagne, comme vous pouvez vous former à un Master en gestion d’entreprise dans un grand groupe financier.

Qu'est ce qu'un Maître d’Apprentissage ou un Tuteur ?

Contrat d'Apprentissage : On appelle le Maître d’Apprentissage, la personne qui sera responsable du suivi de votre formation dans l’entreprise. Il est obligatoire, son nom est d’ailleurs noté sur le contrat d’Apprentissage.

Il peut être le responsable de l’entreprise ou bien un salarié de l’entreprise.

Pour être Maître d’Apprentissage il faut :

  • Avoir le même diplôme que celui que prépare le jeune + 3 ans d’expérience dans le métier, ou
  • Avoir minimum 5 ans d’expérience professionnelle dans le métier que prépare le jeune

 Le Maître d’Apprentissage est souvent une personne d’expérience et qui aime transmettre son métier.

Les Centres de Formations en partenariat avec le Conseil Régional proposent souvent aux Maîtres d’Apprentissage de suivre des formations spécifiques au suivi des jeunes.

 

Contrat de Professionnalisation : Le tuteur n’est pas obligatoire dans un contrat de professionnalisation mais certaines branches professionnelles l’imposent parfois aux employeurs. Il doit dans ce cas avoir minimum deux années d’expérience.